TomorrowFact

Innover c'est considérer le changement comme une opportunité

Jacque Fresco   Trend Home Exterior 1947 - La Trendhome, une maison mieux que la vôtre... pour 5200$
Articles

La Trendhome, une maison mieux que la vôtre… pour 5200$

La Trendhome

Les années 40, inutile de vous dire que la naissance de Jean Jacques Debout ( le mari de Chantal Goya ) n’a pas été le fait le plus marquant de l’époque.

La guerre est connue pour être un propulseur économique mais aussi de recherche et développement. C’est à cette époque qu’est réalisé un projet novateur, voir même futuriste : la Trendhome !

 

Mais avant de nous concentrer sur cette maison révolutionnaire, intéressons nous rapidement à son inventeur : Jacques Fresco. Ingénieur de structures, architecte designer, inventeur, philosophe, utopiste, etc… vous l’avez compris, ce n’était pas seulement un homme mais un véritable couteau Suisse !

Ce personnage, décédé à l’âge de 101 ans en Mai 2017, a créé les décors de Star Trek, les soucoupes volantes, la 3D sans lunettes et plusieurs projets révolutionnaires qui dépassent votre imagination ( cherchez « Projet Vénus » par exemple si vous êtes curieux ) ! Ce ne sera pas le seul article divulguant une de ses idées sur ce site, c’est pourquoi il m’est important de prendre quelques lignes pour vous le présenter.

220px Jacque Fresco and lemon tree cropped - La Trendhome, une maison mieux que la vôtre... pour 5200$
Jacques Fresco en 2008

 

La Trendhome, whatitis?!

Composée d’une surface de 84,4M2, de 21 éléments, il faut seulement 8 hommes et 10 heures pour construire la Trendhome. Le coût final ? 5200$. Vous avez une maison préfabriquée à la hauteur d’une pour laquelle vous vous seriez endetté pour 20 ans. Et je vous rappelle que nous sommes en 1940 !

Jacque Fresco   Trend Home Exterior 1947 300x183 - La Trendhome, une maison mieux que la vôtre... pour 5200$

A l’époque, ce croisement entre un vaisseau Star Trek et une photo instagram #homesweethome vous coûte moins cher qu’une Twingo intérieur cuir aujourd’hui, et oui !

Les matériaux à assembler sont principalement à base de verre et d’aluminium ( considéré comme « The king of metal »). Par exemple, la salle de bain est un seul et unique bloc en alu, une pièce faisant fortement penser à un film de science fiction.

 

Mis à part ces matériaux originaux, pourquoi cette maison est si novatrice?

Tout simplement parce que la température est gérée par un système de thermosiphonage, ou encore que les odeurs sont éliminées grâce à des ultraviolets, mais aussi parce que la cuisine contient un lave vaisselle à ultrason ! Oui à ultrason ! Fini le prélavage des assiettes après une soirée pâtes bolo ! Fini la consommation d’eau à outrance ! Jacques Fresco était très attaché a une utilisation intelligente des ressources terrestres. 

Enfin, l’ergonomie avait 50 ans d’avance, comme la cuisine ouverte sur le salon par exemple.

Jacque Fresco and Earl W. Muntz 1947 300x241 - La Trendhome, une maison mieux que la vôtre... pour 5200$
Jacques Fresco à gauche et Earl W. Muntz en 1947

 

Mais pourquoi je n’habite pas dans une Trendhome?!

La Trendhome fut produite en grande quantité peu après la guerre. Elle apparaissait comme une solution pour reloger les soldats revenus du front.

Aussi, la fin de la guerre signifiait une forte baisse de la production d’avions de guerre, et donc une baisse de demande dans le secteur de la métallurgie. La production de la Trendhome aurait donc pu aider à limiter la chute de ce secteur.

En 1948, la maison de verre et d’alu est donc exposée dans les locaux WarnerBros (Stage 8), où il était possible de la visiter pour 1$. Le coté futuriste collait bien avec l’industrie cinématographique dont Jacques Fresco était proche. L’argent gagné grâce à cette attraction a été reversé à une association de prévention contre le cancer qui, par la suite, a rénové un hôpital.

La Trendhome a servi les intérêts associatifs mais pas ceux de Big Brothers… L’ingénieur américain continuait d’imaginer de nouveaux modèles toujours plus novateurs. Hélas pour les fabriquer, il manquait d’investisseurs. A quoi bon investir dans un projet qui ne rapporte pas?

D’autant plus que Fresco avait créé une machine permettant d’automatiser une grande partie de la fabrication des éléments de la maison. Et à l’époque, remplacer le travail des hommes par des robots était mal vu ( source https://www.orlandoweekly.com/orlando/the-view-from-venus/Content?oid=2248863 ).

 

Au pied du mur, Jacques Fresco a tiré comme conclusion que dans notre système, ses inventions n’étaient pas considérées pour ce qu’elles pouvaient apporter aux autres, mais pour ce qu’elles pouvaient générer comme profit (conclusion similaire à mon article sur l’Aérotrain).

Par manque de moyen, ce fût la fin de l’aventure de la Trendhome et un tournant pour l’ingénieur, qui, avec de nombreuses idées, rebondira encore et encore.

Restez informé de la parution des nouveaux articles !

2 COMMENTS

LEAVE A RESPONSE

Your email address will not be published. Required fields are marked *