TomorrowFact

Innover c'est considérer le changement comme une opportunité

Image 1024 1024 3041433 2 - Le plus gros retard qu’ait eu la SNCF : 21 ans !
Articles

Le plus gros retard qu’ait eu la SNCF : 21 ans !

 

1965, Naissance de Pascal Obispo et Rennes gagne la coupe de France de football. Autant vous dire que c’est une drôle d’année, mais parallèlement à ces événements un projet futuriste est en train de voir le jour. Un projet qui pourrait relier Paris Lyon en 2h, en flottant dans les airs!

A l’époque Paris Lyon se faisait en quatre heures en train. Les trains les plus rapides atteignaient 140 km/h. Jean Bertin, ingénieur français, avait peu avant présenté sa maquette de train flottant à Georges Pompidou, premier ministre de l’époque. Voici l’Aérotrain !

 

tr sardo 254 thumb 267x300 - Le plus gros retard qu’ait eu la SNCF : 21 ans !
Jean Bertin qui présente la maquette de l’Aérotrain au premier ministre Georges Pompidou.

Tout comme le skateboard de Marty Mcfly, l’Aérotrain glisse sur un coussin d’air, zéro frottement, pas la moindre secousse, le confort est sans égal!

Propulsé par un moteur d’avion et une hélice, des moteurs de voitures génèrent les coussins d’airs.

Georges Pompidou est conquis, il accepte le projet. C’est alors qu’une piste d’essai de 18 kilomètres est créée au nord d’Orléans.

 

1966 vitesse maximale aux alentours de 200 km/h. 1967, 345 km/h ! 1969, 422 km/h !

 

Ce record de vitesse sera battu par le TVG qu’en 1990. Une fois de plus la SNCF était en retard !

 

Les essais sont nombreux, et concluants, pas un seul accident. Au fil des années les versions commerciales se développent, pouvant accueillir jusqu’à 80 passagers.

Mars 1974, un contrat est signé avec l’état pour relier Cergy au quartier de La Défense. Le projet de l’Aérotrain se concrétise!

 

Image 1024 1024 3041433 2 300x205 - Le plus gros retard qu’ait eu la SNCF : 21 ans !
Ligne d’essaie au nord d’Orléans
Source sudouestfrance.fr

Ou du moins presque…

 

27 Mai 1974, un nouvel homme arrive à la tête de l’état. Valéry Giscard d’Estaing.

« Trop cher ». L’aménagement de l’Aérotrain est considéré comme trop couteux. Le projet du TGV devient une priorité. Le TGV n’est qu’au stade de prototype, moins avancé que le train volant de monsieur Bertin.

Deux raisons auraient poussé ce changement de direction : 

L’officielle est que le TGV va utiliser le système ferroviaire déjà existant. Alors que les voies de l’Aérotrain nécessitent peu d’entretien et limite les coûts d’installations car elles sont en hauteur et donc ne nécessitent pas de faire exproprier des maisons. 

L’officieuse est que la SNCF avait peur de perdre son monopole.

Les intérêts commerciaux de l’état sont prioritaires par rapport au développement de la technologie et d’un service novateur pour le peuple. 

D’autant plus que la femme de Valéry Giscard d’Estaing serait de la famille Schneider, les fournisseurs des moteurs de locomotives de la SNCF (source revue Schnock N°12 2014).

Les prototypes de l’Aérotrain ont fini incendiés dans des hangars ( incendies d’origines criminelles). Jean Bertin décéda en 1975. Sa société à la frontière du pays basque, Bertin technologie, a renouvelé les brevets de l’Aérotrain jusqu’en 2014.

Actuellement un projet similaire voit le jour car le coût d’entretien de la LGV est trop important pour certaines régions. Le Spacetrain, est en cours de développement avec un système de coussins d’air identique. L’avantage est qu’il utiliserait les petites lignes ferroviaires abandonnées par la SNCF.

20180403 180200 voie aerotrain 2 300x225 - Le plus gros retard qu’ait eu la SNCF : 21 ans !
Prototype du Spacetrain Source https://www.batiactu.com/edito/spacetrain-reponse-francaise-a-hyperloop-52572.php

 

Le temps passe, les gens partent mais les idées restent.

 

Restez informé de la parution des nouveaux articles !

1 COMMENTS

LEAVE A RESPONSE

Your email address will not be published. Required fields are marked *